La berce du Caucase: attention aux brûlures de cette plante invasive.

La berce du Caucase:
attention aux brûlures de cette plante invasive.


La berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum), également appelée berce de Mantegazzi est une plante qui a été initialement utilisée comme plante ornementale. Cette plante peut mesurer jusqu'à 4 mètres de haut ! La berce du Caucase ne fleuri qu'après 3 ou 4 années en formant de grandes fleurs blanches capables de libérer jusqu'à 20000 graines.



De graves conséquences sur les écosystèmes et la santé.


De part sa taille imposante, sa croissance rapide et sa grande fécondité, la berce du Caucause à tendance à prendre le dessus sur les plantes indigènes, provoquant ainsi un appauvrissement de la flore locale. De plus, comme elle a tendance à former des peuplements très denses, elles réduisent fortement l'accès à certains cours d'eau.

La berce du Caucase peut également s'avérer dangereuse pour l'homme car sa sève contient une toxine phototoxique (qui réagit une fois exposée à la lumière du soleil) nommée « Xanthotoxine » . Une fois en contact avec la peau, en combinaison avec les rayons uv du soleil, la toxine provoque de grosses brûlures et cloques au niveau de la peau. Après guérison, les zones infectées par la toxine peuvent rester sensibles au soleil pendant plusieurs mois.



Que faire en cas de contact avec la sève ?


La première chose à faire est d’éponger la sève à l'aide de papier absorbant (sans frotter!), lavez ensuite la zone exposée avec du savon et rincer abondamment. Une fois la sève nettoyée, protégez votre peau de la lumière du soleil pendant au moins 48h. Si vos vêtements ont été touché par la sève, pensez à les laver pour éviter toute contamination.

En cas de contact avec les yeux, rincez abondamment avec de l'eau durant une dizaine de minutes, protégez vos yeux de la lumière à l'aide de lunette de soleil et prenez rapidement rendez-vous avec un médecin.

En cas de brûlure, vous pouvez appliqué une crème anti-brûlure, évitez de vous exposer au soleil et consultez un médecin.

Numéro du centre antipoisons : 070/245.245



Lutter contre la berce du Caucase


Avant d'entreprendre des actions contre la berce du Caucase il est important de se protéger afin d'éviter toute exposition à sa sève. Il faudra donc prévoir des lunettes de sécurité, des vêtements imperméables et des gants. N'oubliez pas de laver vos outils après utilisation pour éviter toute trace de sève.

Il existe 5 techniques différentes pour lutter contre la berce du Caucase.


  1. La coupe sous le collet
    Il s'agit de la technique la plus préconisée car elle est très sélective, préviens les risques de repousse et est sans effet secondaires pour l’environnement. Elle convient pour les populations de moins de 200 plantes. Pour réaliser une coupe sous le collet il suffit de sectionner, à l'aide d'une bêche, les racines à 15-20 cm sous la surface du sol. La coupe sous le collet peut être effectuée en avril ou en mai, quand les plantes sont de petites tailles, en réalisant un deuxième passage en juin afin d'éliminer les plantes oubliées lors du premier passage et les repousses. Si elle est effectuée plus tard (juin-juillet), en début de floraison, il faudra sectionner la partie aérienne de la plante avant de sectionner les racines et prévoir un deuxième passage quelques semaines plus tard.

  2. La fauche répétée
    Cette technique est utilisée contre des populations de plus de 200 plantes ou lors de la présence d'un sol trop caillouteux empêchant la coupe sous le collet. Elle consiste à faucher les plantes au moins 5 fois par saison de végétation (de mai à septembre).

  3. Le labour profond
    Cette technique convient pour la gestion de parcelles agricoles, elle consiste à labourer profondément le sol afin d’enfouir les graines à plus de 20 cm de profondeur. Il faudra compléter le procéder par un broyage fin du substrat pour éliminer les morceaux de racines ramenés à la surface

  4. Le pâturage
    Un pâturage mené avec des bovins, ovins ou caprins durant la saison de végétation (avril-octobre) permet de lutter contre le développement et la mise à fleur des berces du Caucase. Il est préférable d'utiliser des races à la peau sombre et au poil dense pour éviter les risques de brûlures.

  5. Les herbicides Cette technique ne convient pas aux cours d'eau et aux zones humides et ne doit être utilisée que si les autres techniques ne peuvent être appliquées. La pulvérisation d'herbicide (glyphosphate) sur les plantes de 20 à 50cm (avril-mai) permet d’éliminer les berces du Caucase. Attention ce traitement élimine également les autres espèces, il doit être appliqué durant 4 années pour éviter la repousse des berces du Caucase.

Source : biodiversité wallonie

 
  • total-philippeville
  • progress-consulting
  • alternativ
  • dapesco-optimising-energy
  • bcf-le-blicq
  • cindy-roland-photographe
  • maniet-luxux
  • climact
  • ocelec-security-systems-sa
  • code42
  • improve-consulting
  • colette-sa
  • quadrum-sa
  • netixis
  • vauban-invest
  • telemis-sa
  • mimob-sa
  • itays
  • materne
  • geoenergie
  • iso-tech
  • sagas
  • hotel-piano2
  • buror